Home Ensemble, pour la Promotion d'une Authentique Culture de la Vie

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Colloque Bioéthique Cotonou_2013
 
Pape Benoit XVI et le Préservatif
 
 
OGM - Organismes transgéniques
 
 
 
AIDS, Bioethics, HIV_couple serodiscordant
 
 
Hopitaux_Vatican_simpore
 
 
 

COLLOQUE INTERNATIONAL DE BIOETHIQUE

De nos jours, les problèmes que pose la Bioéthique sont énormes : contraception, sexualité, régulation de naissance, avortement, clonage, statut et identité de l’embryon humain, VIH, Sida, euthanasie, acharnement thérapeutique, expérimentation pharmaco-clinique, eugénisme, drogue,…


Toutes ces réalités qui nous provoquent ne peuvent nous laisser muets. C’est dans ce sens, qu’à l’occasion de la célébration des 400 ans de la mort de Saint Camille, protecteur et soutien universel des malades et du personnel soignant que ce colloque a été organisé. C’est avec un grand intérêt que le comité d’organisation, constitué par les religieux Camilliens, a fait appel à des Personnes Ressources pour nous aider à comprendre davantage les différents défis éthiques mis en lumière par les progrès scientifiques et la biotechnologie moderne.


Dans cette perspective, le comité d’organisation a fait appel, pour ce colloque: Enseignants-chercheurs, Chercheurs, Médecins, pharmaciens, biologistes, personnel sanitaire, théologiens, philosophes, moralistes, bio-éthiciens, anthropologues, religieux-religieuses, prêtres, étudiants…


Ce colloque international qui a rassemblé 242 personnes, a été un lieu de confrontations intellectuelles, de débats et de chocs d’idées sur des questions très délicates touchant les bornes de la vie. Après chaque conférence, il a été donné la possibilité à tout un chacun, de poser des questions d’éclaircissement pour lever les doutes ou de faire des commentaires sur l’exposé.


Certes, ce qui touche en amont le début de la vie et plus précisément, la vie en germination, par l’avortement ; ou touche en aval la trajectoire linéaire aboutissant au « point normal-conventionnel de non retour à la vie » par l’euthanasie, ne peuvent nous laisser indifférents. Chaque culture, chaque religion, chaque science ou chaque individu lucide, de bonne volonté, a son mot à dire. Car nous sommes tous, chacun à son niveau, des protagonistes et des promoteurs de la vie, des opposants à la culture de la mort.


Comme il a été demandé explicitement, le comité d’organisation du colloque publie les différentes communications.

Il revient à chacun de lire ces textes avec sciences, sagesse et discernement pour en tirer profit.


Le comité d’organisation s’en tient à la position de l’Église, qui dans sa sagesse, nous dit que la vie commence par la conception et se termine par la mort naturelle.

Avant de clorer cette intervention, un cri de cœur :

« Vous tous, Avocats de la Vie : Chercheurs, Médecins, Philosophes, Pharmaciens, Biologistes, Juristes, Théologiens, Enseignants, Hommes Politiques, Décideurs, Journalistes, Infirmiers, Étudiants, Hommes de Dieu et de la Tradition…Ensemble, pour la promotion d’une authentique culture de la Vie ».

Pour le Comité d'organisation
Prof. Jacques SIMPORE 

-------------------------------------------------------------------------------------

BILAN DU COLLOQUE DE BIOETHIQUE

Le comité de coordination des initiatives du 4e centenaire a proposé la tenue d’un congrès de bioéthique. La date initialement prévue était le 31jaunvier 2014-1er Février 2014. Mais pour des contraintes, la date a été repoussée au 15 Mars. Vu la réduction à une journée pour les conférences, nous avons préféré parlé de colloque. Sous la proposition du Prof. P. Jacques SIMPORE, un  thème a été  soumis à l’appréciation des confrères pendant une réunion de famille. Le titre du colloque était "Bioéthique et recherche scientifiques : problématique et perspective". N’ayant pas trouvé d’objection, le comité l’a retenu et se ménageait  pour la concrétisation de ce projet en étroite collaboration avec le Conseil. Tout ceux qui étaient impliqués dans l’organisation, ont pu faire une évaluation qui a donné ce qui suit comme résultat.

I – Points Positifs.
I.1 – Bonne participation : 242 inscrits sur les listes de présences
Enseignants-chercheurs, Chercheurs, Médecins, Pharmaciens, Biologistes, Étudiants, paramédicaux;  Prêtres, Religieux-Religieuses, Grands séminaristes….

I.2 – Pertinence du thème ;
1.3 – Bonne présentation des conférenciers ;
1.4 – Bonne organisation du colloque ;
1.5 - Repas suffisant et de qualité.

II – Suggestions
II.1 – Adresser dans la mesure du possible des correspondances individuelles au personnel de nos structures pour les motiver ;
II.2 – Impliquer à temps tous les services utiles à l’organisation ;
II.3 – Ne pourrions-nous pas faire contribuer les participants à l’avenir ?
II.4 – Plus d’ouverture sur les aspects juridiques du thème ;
II.5 – Rendre disponibles les fonds pour une meilleure organisation.

III – Thèmes proposés :
Propositions de thèmes pour le prochain Congrès International de Bioéthique

  1. Bioéthique et changement social : entre tradition et modernité,
  2. Bioéthique et interdisciplinarité,
  3. Bioéthique et postmodernité,
  4. Bioéthique et protection des couches vulnérables et fragiles de la société (formes cachées de pauvreté en Afrique…),
  5. Bioéthique et vieillissement,
  6. Bioéthique et sorcellerie : exclusions sociales et droits humains,
  7. Ethique et recherche biomédicale en Afrique,
  8. Ethique : avenir de l’humanité à l’épreuve de la mondialisation,
  9. Homosexualité et cultures africaines : un défi éthique,
  10. La procréation médicalement assistée et sa législation internationale et nationale
  11. La procréation médicalement assistée : enjeux éthiques et législation au Burkina Faso,
  12. Le statut moral et éthique de la vie humaine et individuelle,
  13. Xénotransplantation et métaphysique génomique.

Période proposée pour les assises du Congrès : courant Novembre 2016

Lieux proposés :

  1. Salle de congrès de l’Hôtel Azalai :jugée trop petite
  2. Palais des Sports : manque de salles pour les ateliers et panels
  3. Salle des Banquets de Ouaga 2000 : retenue, pour la capacité et les salles adjacentes

Conclusion
Dans l’ensemble, le colloque s’est bien déroulé. Les participants l’ont bien apprécié et ils ont montré de l’intérêt pour le thème développé. Ils ont manifesté le désir d’avoir un document final à portée de tous. Au regard de l’intérêt donc apporté à ce colloque, il faudrait que la vice province par le biais du camillianum organise des séminaires pour développer des thèmes du genre.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

LIVRE PTME : Prévention de la transmission verticale du VIH enjeux biomédicaux, Implications éthiques, juridiques et culturelles


de Jacques SIMPORE

L’ouvrage du Professeur Simporé, systématique et complet, constitue une source très utile d’information sur le VIH, en particulier sur ses caractéristiques moléculaires, et sur l’infection elle même, son diagnostic, son processus, et son évolution.
Ce livre sur les enjeux éthiques de la transmission verticale du VIH a un double intérêt :

- d’une part le Professeur nous fait bénéficier de sa profonde connaissance du VIH et des enjeux de sa prévention; il nous donne ainsi une documentation de première main, d’une grande qualité informative, et d’une parfaite objectivité;

- d’autre part il parle à partir de la situation du Burkina Faso, où la transmission verticale du VIH reste importante en dépit des efforts faits pour la prévention, et où les implications éthiques, juridiques et culturelles de cette prévention sont particulièrement actuelles.


L’auteur, Prof. Jacques Simporé, est Docteur en Génétique Moléculaire et Docteur en Bioéthique. Il est Professeur Titulaire (Full Professor) de Génétique et de Biologie moléculaires à l’Université de Ouagadougou et Recteur de l’Université Saint Thomas d’Aquin (USTA). Il est également Directeur du Centre de Recherche Biomoléculaire Pietro Annigoni (CERBA/LABIOGENE). A son actif, il a effectué plus de 150 publications scientifiques avec un «Impact Factor» total supérieur à 250 dont trois articles dans les trois revues suivantes: «Nature»; «Nature Genetics» et «Science». Le Prof. Simporé est titulaire de deux brevets internationaux d’invention dont l’un est sur le VIH, réalisé avec le Professeur Luc Montagnier, co-découvreur du VIH et prix Nobel de Médecine (2008) et l’autre sur un médicament contre l’hépatite C. Il a reçu également plusieurs prix scientifiques de recherche et décorations. Il intervient dans de nombreuses institutions nationales et internationales. Membre du Conseil National de l’Éducation (Burkina Faso); Membre de l'Académie Nationale des Sciences du Burkina Faso (ANSB); Consulteur du Conseil Pontifical pour les Opérateurs Sanitaires (Vatican); Membre correspondant de l’Académie Pontificale pour la Vie (Vatican); Membre de la commission centrale du Congrès panafricain de bioéthique (COPAB) et depuis 2008, il est classé par l’UNESCO dans l’Observatoire mondial GEOBS comme expert en éthique.


ISBN : 978-2-918039-48-8, 288 pages, 17.00 x 25.00 cm